BOOST, LE PROGRAMME QUI CHANGE DES VIES

Compte tenu de l’actuel contexte socio-économique en Belgique, minimum quatre générations sont nécessaires aux jeunes issus des familles les plus fragilisées pour atteindre le niveau du revenu moyen belge. Cette situation impacte inévitablement notre société sur les plans économique, politique et social.

© Frank Toussaint

Le programme Boost de la Fondation Roi Baudouin souhaite casser cet engrenage et soutenir des jeunes talents de issus de milieux socio-économiques fragilisés pour qu’ils puissent exploiter pleinement leur potentiel, obtenir un diplôme de l’enseignement supérieur et devenir des modèles de réussite inspirants pour d’autres jeunes.

C’est ainsi que 27 jeunes Montois et Louviérois, étudiants dans le secondaire et issus de milieux socio-économiques fragilisés, ont été sélectionnés pour participer à ce programme. Ces étudiants ont dû rentrer un dossier de candidature qui a été analysé par un jury indépendant, sur base de leur motivation, de leur ambition, de leurs résultats scolaires et de leur potentiel de progression.

En 2020, les 11 Montois et 4 Louviérois sélectionnés – issus de sept écoles différentes – n’avaient pas bénéficié d’une présentation officielle à cause de la crise sanitaire. A ceux-ci se sont ajoutées 12 nouvelles recrues qui ont démarré le programme en septembre 2021, 9 originaires de Mons et 3 de La Louvière, issus de cinq écoles différentes.

Durant minimum six ans, de la quatrième secondaire à l’entrée sur le marché du travail en passant par l’enseignement supérieur, les jeunes bénéficient du soutien de Boost, via une bourse, des aides et un accompagnement. Les trois premières années, ils participent activement à une quinzaine d’ateliers encadrés par des coachs expérimentés sur des thématiques variées : réussite scolaire, maîtrise de la langue et communication, connaissance de soi, autogestion, choix des études, collaboration et engagement.

© Frank Toussaint

Ils bénéficient ensuite d’un accompagnement personnalisé durant leurs études supérieures, jusqu’à leur entrée sur le marché du travail. Un soutien scolaire et matériel est également prévu, comme une bourse annuelle destinée aux frais de développement (stages de langues, achat de livres, participation à des activités sportives, artistiques, culturelles…), ainsi qu’un ordinateur pour faciliter l’étude.

À La Louvière, Boost est porté par le Fonds Sofina Boël pour l’Éducation et le Talent. À Mons, le programme bénéficie du soutien du Fonds Pierre François Tilmon.

Bravo à ces élèves motivés et belle continuation à eux !

La presse en parle sur DHnet et sur Antenne Centre.

Plus de renseignements sur ce programme : www.boostfortalents.be

Découvrez la newsletter
du projet Cœur du Hainaut

L’agence de développement territorial IDEA coordonne le projet de territoire Cœur du Hainaut en partenariat avec l’ensemble des acteurs économiques, touristiques, clubs d’entreprises, universitaires, centres de recherche, etc. du territoire.