Le parc du Vieux Cimetière de Soignies

Chef de file de l’action proposée :
Ville de Soignies

Partenaires / opérateurs mobilisés ou à mobiliser :
La Ville de Soignies travaille en partenariat avec l’AWAP ; le Département de la Nature et des Forêts ; le Pôle de la Pierre ; le CPAS de la Ville de Soignies ; l’Office communal du Tourisme et le Cercle Royal D’Histoire et d’Archéologie.
Des synergies peuvent également être envisagées avec la DGO4-Aménagement du territoire ; la Maison des Archers et la Maison du Tourisme « Centrissime ».

Description de l’action :
Le centre-ville de Soignies est à lui seul un véritable musée à ciel ouvert. La cité millénaire de Saint-Vincent compte en son sein bon nombre de patrimoines classés dont de nombreuses façades millésimées, son rempart, sa Collégiale, mais aussi, chose plus originale et plus rare encore : son Vieux Cimetière et son parc.

Ce lieu exceptionnel à plus d’un titre remonte selon certains écrits au XIVe siècle et abritait à l’époque déjà, les dépouilles de nombreux sonégiens, et ce, jusqu’en 1890, date à laquelle le site fut désaffecté. Au fil de ses longues années « d’existence », le Vieux Cimetière est devenu par la force des choses un véritable témoin du savoir-faire local.

On y retrouve encore aujourd’hui de nombreuses stèles et monuments en pierre calcaire, qui en font une sorte de musée des reproductions des carrières de pierre bleue locales, dont un calvaire exceptionnel en cours de restauration par le centre de formation du « Pôle de la Pierre ».

En son centre, trône également une chapelle romane du 12e siècle, greffée d’un cœur gothique daté de 1643, récemment rénovée et abritant en son sein un musée de curiosités géré par le Cercle Royale d’Histoire et d’Archéologie depuis 1863.

Le tout entouré d’un parc, comptant lui aussi des spécimens bi-centenaires dont le recensement est en cours de mise à jour par le Département de la Nature et des Forêts (DNF).

Cet espace historique ouvert au grand public fait partie intégrante du paysage sonégien, représentant le seul espace vert du centre-ville, mais dont l’image souffre aujourd’hui grandement.

En effet, depuis 2019, la Ville de Soignies s’est lancé comme défi d’établir une vision stratégique de son centre-ville pour les quinze prochaines années. Afin de mener à bien ce projet, un état des lieux du territoire a été réalisé ainsi qu’une stratégie. Quant aux fiches-projets, elles sont en cours de finalisation. Plusieurs ateliers de participation citoyenne ont été réalisés dans la phase diagnostic et ont permis de mettre en avant l’importance du site du Vieux Cimetière pour les sonégiens et le besoin d’agir urgemment pour sa requalification.

La revalorisation du site perçue comme une des priorités du processus de rénovation urbaine ne doit cependant pas se limiter à la restauration des murs d’enceinte classés. Il est en effet une occasion unique de répondre aux besoins de territoire en requalifiant ce site mais aussi en étendant cet espace vert en incluant une partie du jardin du CPAS (site classé actuellement non accessible au public).

Il s’inscrit par ailleurs dans une logique de rénovation patrimoniale entamée depuis de nombreuses années dans l’hyper-centre. Après de nombreuses restaurations dont la Collégiale et son parvis, la Chapelle du Vieux cimetière, la Maison des Archers et les Remparts de la rue Neuve, les Places Verte et Van Zeeland ou encore la création de la Venelle des artistes, le Parc du Vieux Cimetière est aujourd’hui l’un des derniers biens patrimoniaux classés aux alentours de la Collégiale qui doit être réhabilité afin de répondre aux besoins d’une ville historique tournée vers l’avenir, la connectivité et l’attractivité.

Objectif :
Le projet consiste donc à réaménager un intérieur « ilot » en plein centre ancien qui longe les anciens Remparts de la ville. Au sein de cet espace, on retrouve, entre autre, le site Classé du Vieux Cimetière et le jardin classé du CPAS (non accessible au public aujourd’hui).

 L’objectif est :
– d’offrir un espace vert public à destination des habitants de Soignies et de le désenclaver vis-à-vis du parc du Vieux Cimetière et du Rempart du Vieux Cimetière ;
– de créer une boucle verte connectant la rue Léon Hachez à la rue Chanoine Scarmure et la Place du Millénaire ; et donc d’améliorer l’attractivité du centre-ville en améliorant l’accès et la visibilité du parc du Vieux Cimetière via l’aménagement d’un cheminement doux et sécurisant pour la population ;
– de redonner la splendeur au site classé du Vieux Cimetière ; et par ce biais d’améliorer l’attractivité d’un site patrimonial et du musée des curiosités installés en son sein, ainsi que de créer de nouveaux espaces pour accueillir des événements touristiques en plein air ;
-de mettre en valeur un espace historique et classé aujourd’hui inaccessible au public (jardins du CPAS) en préservant la sécurité des enfants placés au sein de la Maison d’Enfants « Les Foyas » ;

Actuellement, sur ce site, seuls les Remparts du Vieux Cimetière via la création d’une venelle et la Chapelle implantée au centre du Vieux Cimetière ont fait l’objet de rénovation.

Le programme des travaux se définit comme suit :

1. Aménagement d’un espace vert public
Cet aménagement consiste en la création d’un nouvel espace vert public (0.18ha) qui sera accessible à la fois depuis le parc du Vieux Cimetière et par la Place du Millénaire/Grand Place. La force de ce jardin, c’est qu’on y retrouve de nombreux sujets à haute tige bicentenaires et que les levées de terre rappelant le caractère défensif de la Ville ont été conservées.
Ce site est un espace naturel permettant de favoriser la nature en ville. Il y a lieu de le préserver et d’en assurer sa pérennité.
De fait, les aménagements prévus seront légers et devront se limiter à améliorer la qualité paysagère et biologique de la zone, au placement de mobilier urbain, au placement d’infrastructures légères à vocation ludique et sportive (aire de jeux en phase avec l’environnement) et à la création de cheminements internes.
Ces équipements conféreront à la zone une dimension intergénérationnelle susceptible de maximiser les interactions et de rendre le lieu vivant et attractif.
Cette phase inclut également la mise en valeur du patrimoine existant et déjà rénové, notamment les Remparts et la tour faisant partie des Remparts, au coin de l’extrémité est de la parcelle 55E.

2. Aménagement d’un cheminement doux rendant accessible le nouvel espace vert
L’objectif est de désenclaver ce nouvel espace public en lui offrant une visibilité vis-à-vis de l’espace public actuel.
L’entrée se fera par le porche patrimonial dit de « Saint-Antoine ». Une mise en scène esthétique en adéquation avec l’environnement et les aménagements existants devra être étudiée.
Un accès sera aussi créé afin de sortir directement sur la venelle du Rempart du Vieux Cimetière afin de permettre divers cheminements doux et augmenter l’attractivité du site lors de promenades.

3. La rénovation du parc du Vieux Cimetière
Le Vieux Cimetière est un parc de 0.52ha destiné aux piétons et dédié à la promenade et la contemplation. Comme expliqué précédemment : historiquement, il accueillait dès le XIVe siècle les dépouilles des Sonégiens. Le cimetière est désaffecté en 1890 et classé dans son ensemble en 1949. Il a toujours eu un rôle contemplatif car il est composé d’un grand nombre de monuments en pierre calcaire qui en font une sorte de musée des reproductions des carrières de pierre bleue locales. Certaines stèles constituent un chemin de croix original. Notons aussi la présence d’un calvaire qui est en cours de restauration par le centre de formation du « Pôle de la Pierre ».
En son centre, on retrouve une chapelle composée d’un vaisseau unique roman du 12e siècle, bien que remanié par la suite et greffé d’un chœur gothique daté de 1643. L’édifice est surmonté d’un clocheton vide et est orné de diverses belles dalles funéraires encastrées dans les murs extérieurs.
Récemment rénovée, cette chapelle abrite un musée de curiosités géré par le Cercle Royal d’Histoire et d’Archéologie de Soignies depuis 1863.
Le gros problème du site est la dégradation générale auquel il fait face depuis de nombreuses années : murs d’enceinte sur le point de s’écrouler, stèles vandalisées, peu de mobilier…
Il est urgent d’agir afin de remettre en valeur ce site historique et d’en assurer la sécurité en lui redonnant une nouvelle vie, dans le respect des techniques anciennes du travail de la pierre. Le but est d’en faire un espace public entier accessible à tous, agréable à vivre, doté du minimum nécessaire pour en faire un lieu convivial, et offrant un attrait touristique digne de sa richesse naturelle et historique.

Le programme des travaux, en résumé :
• Rénovation des murs par une entreprise disposant de compétences dans la rénovation du patrimoine historique ;
• Rénovation des monuments ;
• Élagage de sujets hautes tiges et interventions sur base de l’état sanitaire de la DNF ;
• Mise en place d’une signalétique informant des richesses du site ;
• Création d’un mobilier mettant en valeur les lieux ;
• Mise en valeur du site (cheminement piétons, éclairage respectueux de la nature, etc.) ;
• Création d’un dispositif occultant et sécurisant entre les jardins du CPAS ouverts au public et le bâtiment abritant la Maison d’Enfants – Les Foyas.

Argumentaire :
Le projet prévoit la création d’un nouvel espace vert en plein centre historique qui sera directement connecté au plus ancien et seul parc public du centre-ville, le Vieux Cimetière. Le projet permettra de mettre en valeur un aménagement existant, la venelle du Vieux Cimetière, qui aujourd’hui ne rentre pas dans un schéma de déplacement doux.

Le tout dans une logique entamée de longue date à Soignies. En effet, les modes de déplacements doux et respectueux de l’environnement sont mis en valeur par différentes actions : la mise en zone 30 du centre-ville, le maintien d’une gare attractive sur un axe connectant de nombreuses grandes villes, dont Mons et Bruxelles, la création dans les différents projets immobiliers de connexions douces, la réfection des pistes cyclables et leur démultiplication, ainsi que prochainement la création d’un point vélo en centre-ville.

Une logique se décline également au niveau touristique. En effet, l’Office du Tourisme met à disposition des visiteurs des vélos afin de leur permettre de découvrir l’entité. Le présent projet permettrait de créer une boucle touristique dont la ligne directrice s’articulerait autour de l’identité de Soignies : sa Pierre Bleue, pour laquelle la Ville est connue mondialement. La boucle permettrait de relier des monuments à haute valeur touristique en passant par le Vieux Cimetière, la Maison des Archers, la Collégiale Saint-Vincent, les nombreuses façades millésimées, mais aussi par la gare et le Modern (espace Horeca unique de type Art Nouveau). Les piétons et cyclotouristes pourront dès lors rejoindre également le quartier des Carrières dans lequel est implanté le Pôle de la Pierre Bleue, le futur site réhabilité de Durobor, ainsi qu’un Ravel menant directement à Naast, au Roeulx et l’ensemble du Cœur du Hainaut par les connexions existantes, via les points nœuds.

Le tout afin de répondre aux logiques touristiques sonégiennes, mais aussi et surtout locale et régionale par le biais du projet « Wallonie Cyclable ».

Ce projet répond aussi aux besoins des habitants qui sont à la recherche d’espaces verts dans un centre-ville très minéralisé. Ce nouveau point de respiration apportera une nouvelle fonction au lieu et une nouvelle attractivité. L’objectif du projet est d’accueillir des publics différents, et ce, à différents moments de la journée. Le Parc sera ouvert en journée et en soirée tout en veillant à sécuriser l’espace.

En effet, le centre-historique de Soignies, riche de nombreuses maisons anciennes, ne permet cependant pas toujours à la population de disposer de jardins privatifs. En effet, on assiste à la division des biens afin de permettre à tous d’accéder à la propriété. L’amélioration du cadre de vie commun permettra, non seulement, aux familles de disposer d’un espace de détente de qualité, mais aussi d’accroître les liens entre des publics différents permettant de lutter contre l’isolement des personnes seules et précarisées.

Ce projet permettra également de donner un nouveau souffle économique au quartier. Il permettra en effet d’offrir au chaland un moment de détente le long de sa promenade shopping, ce nouvel espace vert longeant des rues reprises comme prioritaires dans le schéma communal de développement commercial. Un centre-ville renforcé attirera par ailleurs de nouveaux investisseurs, mais aussi une nouvelle population friande des modes de consommations alternatifs et répondra aux attentes wallonnes de densification des centres villes.   

Sur base de l’outil « adapte ta commune », on constate par ailleurs que l’îlot du Vieux Cimetière est repris dans un coefficient d’imperméabilisation de 0.237515-0.453822. Il est donc primordial de proposer des espaces ombragés et de veiller à ce que ceux-ci soient profitables pour tous. De plus, ce parc est le seul implanté en plein centre ancien protégé. Son extension et sa multi fonctionnalité permettra d’accroitre sa visibilité et son exploitation.

L’atout du site est aussi de pouvoir mettre en avant le savoir-faire du travail de la pierre via la rénovation des 80 stèles et du calvaire, en renforçant notamment des synergies avec le Pôle de la Pierre Bleue et son centre de formation. Ce sera l’occasion de créer des ateliers d’apprentissage et des journées d’informations afin de mettre en avant ces techniques.

Cet espace vert pourra par ailleurs être réapproprié par les élèves dans le cadre d’exposition à ciel ouvert, permettant ainsi d’atteindre les objectifs fixés par la Ville de Soignies via le projet initié par des fonds Interreg « Objectif Blue Stone ».

Si la Pierre Bleue sera au centre des réflexions de la partie « Vieux Cimetière » que l’on connaît aujourd’hui, la seconde moitié du projet à développer sur les parcelles de terrain du CPAS sera également intimement liée à l’ancienne fonction défensive des remparts. Des partenariats pourront à ce titre se développer avec la Maison des Archers.

L’espace y sera davantage axé sur le divertissement, complétant ainsi la partie reposante du Vieux Cimetière. On y proposera des aménagements légers et ludiques (plots en bois, etc.) qui ne nuiront pas au caractère sacré des lieux.

Synergies et complémentarités avec d’autres actions en cours :
Comme signalé plus haut, le projet se développe en synergie avec le CPAS de la Ville de Soignies, propriétaire actuel des terrains concernés par le projet d’extension du site, avec lequel une convention d’emphytéose a été conclue. Cette convention est conclue pour l’euro symbolique, pour une durée de 99 ans.

Par ailleurs, le projet se développe et se construit en étroite collaboration avec les services de l’Institut du Patrimoine Wallon. En effet, l’attrait historique et patrimonial est au cœur de ce projet.

Les synergies avec le Pôle de la Pierre, créé par le concours de Fonds FEDER, ont également été amorcées par la désignation du Centre de Formation dans le cadre de la réalisation des travaux de rénovation d’un des calvaires. Celles-ci pourront encore être renforcées par la réalisation d’autres ateliers de formation sur site, mais aussi par la proposition de réalisation d’expositions à ciel ouvert de leurs œuvres et réalisations.

En termes touristiques, bien sûr, l’Office du Tourisme de Soignies sera amené à mettre en valeur le site réaménagé par la mise en place d’outils touristiques (parcours, exposition, flyers etc.) permettant la promotion de l’espace. Cependant, la simple réalisation de ce projet permettra de redonner une splendeur certaine au musée du Vieux Cimetière qui se trouve en son sein, mais également d’attirer d’avantage de chalands dans les environs du Musée du Chapitre, du centre de documentation de la Pierre Bleue ou encore en invitant les citoyens à découvrir la Maison des Archers, intimement liée à l’espace, nouvellement rénovée.

Centrissime en tant qu’acteur incontournable de la gestion touristique de la région du Centre pourra également participer à cette promotion et créer des connexions avec les différents projets développés sur son territoire (mention et connexion possible, notamment avec la ville de Binche et ses remparts – autre exemple du passé moyenâgeux de la région comptant par ailleurs un Beffroi classé UNESCO).

Par la mise en valeur des Archers sur le site, des connexions pourront également se faire avec la Procession historique Saint-Vincent qui se déroule à la Pentecôte et historiquement et intimement liée à un autre patrimoine mondial de l’humanité : le Doudou, et plus précisément la procession du Car d’Or et des reliques de Sainte-Waudru, épouse de Saint-Vincent de Soignies.

Enfin et surtout le projet de rénovation du parc du Vieux Cimetière permettra la poursuite, comme annoncé en amont, de la rénovation du centre-ville de Soignies et de son patrimoine. Le tout en veillant toujours à adapter ces traces du passé, précieuses et à préserver, aux attentes et besoins d’une population moderne.

Public cible et opérateurs bénéficiaires :
Le public visé par le présent projet est très large.

Parmi celui-ci nous retrouvons bien sûr la population sonégienne qui verra son cadre de vie grandement amélioré par le renforcement de l’attractivité du parc du Vieux Cimetière et la création d’un tout nouvel espace ouvert à tous, dans les jardins du CPAS. Que ce soit les riverains du site, les habitants de l’entité et des villes avoisinantes ou encore les nombreux étudiants fréquentant les établissements du centre-ville, qui à l’heure actuelle ne disposent pas tous d’espaces verts, de détente et sécurisés à proximité.

Les touristes de toute la région du Centre et du Cœur du Hainaut seront également appelés à découvrir une nouvelle boucle cyclo-piétonne qui se développera dans des espaces aménagés spécialement pour eux et fort d’un fléchage et balisage en complémentarité de l’offre actuelle. Les acteurs culturels et touristiques locaux et régionaux pourront également voir leur attractivité renforcée par ces aménagements, pour rappel la Maison des Archers, le Musée du Chapitre, le Musée du Vieux cimetière, l’Office du Tourisme, Centrissime et tous les acteurs qu’il peut représenter.

Dans le sens inverse, Soignies attire d’ores et déjà de nombreux touristes venant de toute la Belgique pour découvrir les nombreux circuits proposés dans l’entité, en particulier ceux liés au patrimoine de la Pierre Bleue sonégienne reconnue à l’échelle internationale. En augmentant son offre et son attractivité, notamment via le présent projet, la Cité Saint-Vincent accueillera donc d’autant plus de visiteurs qui seront, par le biais de l’Office du Tourisme et ses différents opérateurs, invités à découvrir tout le Cœur du Hainaut et la Wallonie dans leur ensemble.

L’Agence Wallonne du Patrimoine trouvera également dans ce projet l’occasion unique de valoriser un site qu’il a classé il y a plus de 70 ans. Il trouvera également une opportunité de promouvoir les métiers de l’art, par l’intervention de son centre de formation de la Pierre Bleue.

Le tout sans compter que le chantier sera l’occasion de mettre en valeur les différents corps de métiers qui auront l’occasion de démontrer leur savoir-artisanal et leur expertise à travers leurs réalisations dans le cadre de la restauration.

N’oublions pas également les acteurs économiques de notre centre-ville et la mise en place de nouvelles connexions « modes doux » dans le périmètre prioritaire du schéma communal de développement commercial, répondant aux ambitions de la région wallonne, de la Belgique et de l’Europe.

Estimation :

Rénovation des murs du Vieux cimetière384.398,366 €  
restaurations des 80 stèles400.000€
Restauration du calvaire80.000€
Aménagement du vieux cimetière76.484€
Ouverture vieux cimetière-nouveau parc3;176€
Cheminement doux Grand Place / nouveau parc22.869€
Aménagement du nouveau parc12.705€
Bureau d’étude spécialisé patrimoine146.945 €
Dispositif occultant Les Foyas / le Jardin du CPASMontant à définir
Total1.126.577,37€  

Apporter une contribution

Prénom et nom*
(n'apparait pas sur le web)
Hidden
Hidden
Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.

Découvrez la newsletter
du projet Cœur du Hainaut

L’agence de développement territorial IDEA coordonne le projet de territoire Cœur du Hainaut en partenariat avec l’ensemble des acteurs économiques, touristiques, clubs d’entreprises, universitaires, centres de recherche, etc. du territoire.