Création d’un centre de documentation principalement dédié à l’Art de la Renaissance au Nord de la Loire et en Europe du Nord

La demande a pour objet les frais d’équipement d’un centre de documentation dédié principalement à l’art de la Renaissance au Nord de la Loire et en Europe du Nord (anciens Pays-Bas). Il sera installé dans les locaux de la phase 3 des travaux de rénovation du château.

Chef de file de l’action proposée :
Renild Thiébaut, administrateur de l’ASBL Gy Seray

Partenaires / opérateurs mobilisés ou à mobiliser :
Administration communale de Boussu ; ASBL Garance ; Caj-Mir ; Centre culturel de Boussu ; CID du Grand-Hornu

Description de l’action :
1. Contribuer aux résultats attendus de la mesure, toucher un maximum d’usagers.

Le Centre d’Interprétation du château de Boussu est ouvert au public de mars à octobre et toute l’année sur rendez-vous.
Dès son ouverture en juin 2015, le Centre a présenté 3 expositions temporaires : Un Banquet à la Renaissance (2015), 1540, Boussu au cœur de l’Histoire (2019), et 1789-1848 Boussu au cœur des révolutions (2021).
Depuis 2018, un festival de théâtre Les Loges de la Renaissance prend ses quartiers dans le parc du château. Il propose des show-promenades et des œuvres du répertoire des périodes de la Renaissance ouest-européenne (fin 15ème siècle/début 17ème) à la fin de l’époque victorienne (1900). 
Des ateliers à destination des familles et des plus jeunes « Les Ateliers du château » rencontrent un réel engouement notamment lors des Journées du Patrimoine. Ils participent efficacement à la fidélisation des adhérents aux actions du Centre d’Interprétation.
L’archéologie au musée est au cœur de la réflexion sur le développement du Centre d’Interprétation. Il s’agit de l’un des axes majeurs du projet, en lien avec les multiples campagnes de fouilles dont le site a fait l’objet. Les vitrines exposent « la réalité du site archéologique » et le programme muséal doit s’ancrer dans cette perspective singulière. L’intégration du site archéologique, majoritairement enfoui, joue ici un rôle déterminant.
Le site possède une valeur culturelle patrimoniale préservant les traces d’une activité humaine passée dont la découverte, l’identification et l’étude sont liées à la pratique de l’archéologie. De plus, le parc communal s’installe dans le domaine du château qui a véritablement conditionné son état actuel. La valorisation du site consiste à « exposer » des vestiges enfouis et à lire (selon la notion de contexte) le site dans son cadre – naturel en l’occurrence – ancien et présent. Dans sa globalité, elle doit répondre à une envie du public et au devoir de communication des résultats des archéologues. In fine, le plan de gestion du paysage doit allier les approches historique et archéologique à l’environnement alentour qui joue un rôle important à la fois dans la conservation et dans l’attrait du site et du musée. Sur ce point, force est de constater que l' »archéo-tourisme » attire des centaines de milliers de visiteurs annuellement à travers le monde. Par ailleurs, toucher le public porté essentiellement sur le parc comme lieu de détente est un enjeu important du plan.

2. Contribuer à la réalisation de l’objectif spécifique 5.1

Le projet s’inscrit dans la perspective de l’axe stratégique n°6 « Valoriser la culture, vecteur d’éducation, d’émancipation et d’intégration des droits fondamentaux et de cohésion territoriale ».
La demande a pour objet les frais d’équipement d’un centre de documentation dédié principalement à l’art de la Renaissance au Nord de la Loire et en Europe du Nord (anciens Pays-Bas). Il sera installé dans les locaux de la phase 3 des travaux de rénovation du château. Ces travaux commenceront le 14 mars 2022.

Argumentaire :
3. Respecter le calendrier de la programmation et un rythme de dépenses soutenu au travers du réalisme, de la faisabilité et de la complétude de différents outils.

Les travaux de la phase 3 débuteront le 14 mars 2022 et se termineront fin 2023. Ces travaux sont financés par l’AWAP, le CGT, la Province de Hainaut, la commune de Boussu ainsi que des sponsors privés. C’est la firme Monuments-Hainaut qui réalisera les travaux, ceux-ci portent notamment sur la mise en œuvre d’un espace d’accueil, d’une nouvelle salle consacrée aux expositions temporaires et d’un centre de documentation. La commune de Boussu, propriétaire des lieux, en a confié, en 2010, la gestion à l’ASBL GY SERAY BOUSSU et ce pour une durée de 30 ans. C’est dans le cadre de ce mandat que nous répondons à l’appel à projets du FEDER dans l’espoir d’obtenir les fonds nécessaires à l’équipement du centre de documentation.

Les coûts estimés de l’équipement du CDI se répartissent comme suit :
• Livres : 15 000 euros ;
• Scanner : scanner A3 – 200 euros ;
• Ordinateurs : 4 postes – 3 200 euros ;
• Logiciel de gestion des collections : 800 euros par an ;
• Serveur NAS : 600 euros.

4. S’inscrire en cohérence avec les stratégies européennes et wallonnes existantes.

Depuis le 27 avril 2010, l’ASBL Gy Seray Boussu est reconnue par le CGT en qualité d’association touristique pouvant bénéficier de subventions à l’équipement touristique.
Le monument est classé « Patrimoine exceptionnel de Wallonie ».
Le projet de bibliothèque et de centre de documentation sur l’art de la Renaissance en Europe du Nord est une initiative cohérente tant au niveau de la Wallonie que de l’Europe.
En effet, contrairement aux autres périodes de l’histoire de l’art, largement représentées en Wallonie, la Renaissance en Europe du Nord est jusqu’à présent largement ignorée du point de vue scientifique et historique.
Ce centre constituera véritablement le chaînon manquant qui sera mis à la disposition de tous les chercheurs européens.
Le château de Boussu deviendra, dès lors, un relais essentiel pour la recherche dans ce domaine. Au terme de l’installation du Centre de Documentation, Boussu sera mis en connexion avec le Centre de Documentation du Château d’Ecouen principalement dédié à l’art de la Renaissance en France.

5. Présenter un rapport coût/bénéfice positif.

L’ASBL GY SERAY BOUSSU qui va gérer le centre de documentation est contractuellement responsable du site du château ainsi que de la chapelle funéraire des Seigneurs. Ce mandat lui a été confié par la commune de Boussu, propriétaire des lieux. La commune de Boussu alloue à l’ASBL un subside annuel couvrant ses frais de gestion. Le personnel employé par l’ASBL fonctionne sous le régime du contrat APE. L’ASBL bénéficie aussi de mécénats privés via la Fondation Roi Baudouin. Tout cela permettra au centre de documentation de fonctionner de manière pérenne tout en assurant un accès gratuit à ses visiteurs.

6. Être regroupés par thématique ou par zone dans des portefeuilles de projets intégrés qui démontrent des effets de synergie sur les résultats à obtenir.

Deux partenariats ont été mis en place, avec le Centre Culturel de Boussu dans le cadre de leur stage estival proposé aux enfants de 5 à 12 ans ; avec le CID du Grand-Hornu pour une offre de visite combinée. De nombreuses associations organisent régulièrement diverses activités variées sur le site.
Une collaboration avec l’ASBL Garance (agréée par l’ONE) et avec le Caj-mir, offrant un accompagnement scolaire gratuit dans les quartiers défavorisés de Mons-Borinage, permettrait d’ouvrir les portes du Centre aux enfants issus de familles isolées et/ou en difficulté éducative. Elle avait été amorcée en 2008, notamment à l’occasion du stage Médiév’Art et demande à être poursuivie au vu du succès des activités proposées. L’accueil des groupes « du champ social » pour des journées d’échanges et de découverte des collections doit faire l’objet d’une programmation spécifique dans cette perspective.  
Un partenariat a été noué précédemment avec les écoles de la région autour du livre « Le château de Boussu raconté aux enfants ». Celui-ci est axé sur une exploitation ludique du livre : une balade contée participative dans le parc et une visite préalable de la conteuse-écrivaine, Françoise Houdart, dans les écoles participantes. Tous les enfants bénéficient d’autre part d’une entrée gratuite et d’une visite interactive. Bien entendu, l’ASBL Gy Seray Boussu est membre de la maison du tourisme de la région de Mons et est inclue dans les circuits touristiques proposés par celle-ci.

7. Justifier l’impact sur les principes horizontaux : le développement durable, l’inclusion…

Les travaux de la phase 3 prévoient l’installation d’un ascenseur qui permettra aux personnes à mobilité réduite l’accès aux principales salles ainsi qu’au CDI. Le Centre est ouvert de mars à octobre, du jeudi au dimanche, de 13h30 à 17h30. La fermeture couvre les mois de novembre, décembre, janvier et février. Toutefois, le centre de documentation et la bibliothèque seront accessibles tout au long de l’année sur réservation. L’horaire d’ouverture a été fixé en fonction du personnel disponible et de la demande. Il peut être élargi sur réservation dans le cadre de visites guidées de groupes ou de rares événements organisés pendant les congés scolaires. Le parc dans lequel est implanté l’édifice est, quant à lui, ouvert toute l’année, de 9h à 16h30 de novembre à février et de 9h à 18h de mars à octobre. Le parc, classé comme site naturel, s’est vu doté en septembre 2021 d’un arboretum composé de plus de 150 arbres et arbustes. Il fait l’objet de l’attention permanente de Monsieur Herbert Meunier, architecte paysagiste et administrateur de l’ASBL Gy Seray Boussu.

8. Garantir au moyen d’outils clairement définis, le respect de la Charte des droits fondamentaux de l’Union européenne.

L’ASBL GY SERAY BOUSSU, dans le cadre du fonctionnement de son Centre de Documentation, respectera la Charte des droits fondamentaux de l’Union européenne et plus spécifiquement :
• au niveau de l’article 13 (Liberté des arts et des sciences). Le CDI est libre d’accès et aidera toute personne engagée dans une recherche scientifique ou historique en rapport avec sa spécificité.
• au niveau de l’article 20 (Egalité en droit). Toutes les personnes travaillant ou fréquentant le CDI sont égales en droit et aucune des discriminations reprises à l’article 21 ne sera tolérée.
• au niveau de l’article 26 (Intégration des personnes handicapées). Les travaux de la phase 3 prévoient les infrastructures permettant l’accès au CDI des personnes à mobilité réduite.
• au niveau de l’article 42 (Droit d’accès aux documents). Tout citoyen de l’Union européenne ainsi que toute personne physique ou morale résidant ou ayant son siège statutaire dans un état membre aura un droit d’accès aux documents du CDI.

Synergies et complémentarités avec d’autres actions en cours :
Deux partenariats ont été mis en place, avec le Centre Culturel de Boussu dans le cadre de leur stage estival proposé aux enfants de 5 à 12 ans ; avec le CID du Grand-Hornu pour une offre de visite combinée. De nombreuses associations organisent régulièrement diverses activités variées sur le site.
Une collaboration avec l’asbl Garance (agréée par l’ONE) et avec le Caj-mir, offrant un accompagnement scolaire gratuit dans les quartiers défavorisés de Mons-Borinage, permettrait d’ouvrir les portes du Centre aux enfants issus de familles isolées et/ou en difficulté éducative. Elle avait été amorcée en 2008, notamment à l’occasion du stage Médiév’Art et demande à être poursuivie au vu du succès des activités proposées.  L’accueil des groupes « du champ social » pour des journées d’échanges et de découverte des collections doit faire l’objet d’une programmation spécifique dans cette perspective.  
Un partenariat a été noué précédemment avec les écoles de la région autour du livre « Le château de Boussu raconté aux enfants ». Celui-ci est axé sur une exploitation ludique du livre : une balade contée participative dans le parc et une visite préalable de la conteuse-écrivaine, Françoise Houdart, dans les écoles participantes. Tous les enfants bénéficient d’autre part d’une entrée gratuite et d’une visite interactive. Bien entendu, l’asbl Gy Seray Boussu est membre de la maison du tourisme de la région de Mons et est inclue dans les circuits touristiques proposés par celle-ci.

Public cible et opérateurs bénéficiaires :
Tous publics.

Estimation :
19.000€ + 800€/an

Apporter une contribution

Prénom et nom*
(n'apparait pas sur le web)
Hidden
Hidden
Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.

Découvrez la newsletter
du projet Cœur du Hainaut

L’agence de développement territorial IDEA coordonne le projet de territoire Cœur du Hainaut en partenariat avec l’ensemble des acteurs économiques, touristiques, clubs d’entreprises, universitaires, centres de recherche, etc. du territoire.