Ateliers du goût

L’objectif de ce projet est de sensibiliser les publics à une alimentation saine et durable à travers des ateliers culinaires.

Chef de file de l’action proposée :
Ecocentre Oasis

Partenaires / opérateurs mobilisés ou à mobiliser :
Forem ; CPAS ; IFAPME ; Observatoire de la santé/Cuisine sauvage/CRIE/Le début des haricots ; les communes ; les écoles de cuisine ; les producteurs ; le MOC (Mouvement Ouvrier Chrétien – pour dimension inclusive des publics plus fragilisés).

Description de l’action :
Sensibiliser les publics à une alimentation saine et durable à travers des ateliers culinaires ayant pour concept :
Un producteur -> Un produit de saison mis en avant -> Un animateur -> Un public -> Un repas partagé.
A travers cette activité il est possible de décliner des sous-thèmes comme l’alimentation et le dérèglement climatique, le gaspillage alimentaire, l’alimentation et les déchets, l’alimentation et l’autonomie, la santé, etc. Le producteur peut être présent soit à la soirée, soit à travers une vidéo qui aurait été réalisée spécifiquement et qui pourra être valorisée sur différents canaux de communication.

Les ateliers sont répartis sur trois ans, en fonction des saisons et des récoltes. Le nombre d’ateliers se dérouleront de septembre 2021 – août 2024.

Argumentaire :
• Former à apprécier les goûts et renforcer le plaisir d’apprécier les saveurs ;
• Favoriser la diversité des goûts et des saveurs ;
• Informer sur le contenu exact des assiettes consommées ;
• Replacer l’acte de cuisiner dans une approche systémique ;
• Transmettre des savoirs faire culinaires ;
• Développer des habitudes alimentaires équilibrées ;
• Valoriser le patrimoine culinaire ;
• Promouvoir des produits de saison et de qualité ;
• Partir à la découverte des odeurs, des saveurs, des épices et des essences ;
• Rencontrer les producteurs afin de mieux comprendre leur métier.

Synergies et complémentarités avec d’autres actions en cours :
• Les actions des « jardiniers de l’Oasis » ;
• Groupe de réflexion autour de la création d’une ceinture alimentaire Mons-Borinage ;
• Slow food Jurbise et Lens ;
• Ecole de cuisine de Saint-Ghislain et autres écoles de cuisine du territoire ;
• Certains restaurateurs sensibilisés à l’alimentation durable.

Public cible et opérateurs bénéficiaires :
Les habitants de Mons-Borinage, mais également toute personne, organisation, structure qui souhaite s’initier à l’alimentation durable. Les enfants via des ateliers organisés au sein de leurs écoles. Les futurs professionnels des métiers de bouche.

Estimation :
100.000€ sur 3 ans.

Apporter une contribution

Prénom et nom*
(n'apparait pas sur le web)
Hidden
Hidden
Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.

Découvrez la newsletter
du projet Cœur du Hainaut

L’agence de développement territorial IDEA coordonne le projet de territoire Cœur du Hainaut en partenariat avec l’ensemble des acteurs économiques, touristiques, clubs d’entreprises, universitaires, centres de recherche, etc. du territoire.