A propos

Le Cœur du Hainaut, un projet de territoire

Le Cœur du Hainaut est un projet de territoire wallon, coordonné par IDEA — l’agence de développement économique et d’aménagement du territoire —, qui regroupe les régions du Centre et de Mons-Borinage, couvrant une superficie de près 1.000 km². Les 25 villes et communes qui façonnent le territoire regroupent près de 500.000 habitants !

Cœur du Hainaut rassemble l’ensemble des acteurs économiques, touristiques, clubs d’entreprises, universitaires, centres de recherche, syndicats, etc.

La dynamique du Cœur du Hainaut 2050

En mars 2020, IDEA a réuni l’ensemble des acteurs territoriaux en vue de définir une vision commune et les grands axes stratégiques pour le Cœur du Hainaut à l’horizon 2050 :

Le Cœur du Hainaut est un territoire solidaire et inspirant, riche et fier de ses diversités, ouvert et accueillant. Il rend heureux en mettant l’humain au centre de son développement et donne sens en mobilisant les acteurs et citoyen(ne)s autour de ses atouts et de ses ambitions.

Cette vision se décline à travers les 6 axes stratégiques suivants :

  • Axe stratégique 1 : Développer un territoire pionnier des relations entre monde de la recherche, entreprises, formation et enseignement en faveur de l’innovation, de la créativité, de l’esprit d’entreprendre et de l’inclusion sociale.
  • Axe stratégique 2 : Anticiper les transitions et les changements sociétaux.
  • Axe stratégique n°3 : Devenir un territoire « zéro carbone », respectueux des ressources, 100 % autonome et producteur d’énergies renouvelables.
  • Axe stratégique n°4 : Construire un modèle de gouvernance exemplaire, renforcer l’attractivité territoriale et créer de la richesse et de la plus-value locale.
  • Axe stratégique n°5 : Réhabiliter le cadre de vie : se déplacer, habiter, travailler et produire autrement.
  • Axe stratégique n°6 : Valoriser la culture, vecteur d’éducation, d’émancipation et d’intégration des droits fondamentaux et de cohésion territoriale.

Une plate-forme interactive a été créée dans la foulée afin de recueillir les idées ou projets des partenaires de terrain sous forme de fiches actions. L’analyse de celles-ci et leur regroupement sur base de leur convergence vers des thèmes communs ont donné naissance à des groupes de travail.
A travers cette dynamique de terrain dite « bottom up », le Cœur du Hainaut est alors entré dans une phase de structuration : les acteurs ont commencé à se parler, à partager, à collaborer, donnant ainsi naissance à une autre phase, celle d’élaboration de stratégie intégrée et multi-acteurs. Cette phase symbolise le passage des secteurs porteurs identifiés dans les différentes études menées sur le territoire vers de véritables écosystèmes.

Les écosystèmes et leurs perspectives…

Concrètement, s’inspirant des études passées et capitalisant sur la dynamique en cours actuellement, le Cœur du Hainaut ambitionne le déploiement de 7 écosystèmes qui ont notamment découlé des principes généraux recommandés par nos universités : s’appuyer sur les points forts du territoire et sur les évolutions majeures de la société contemporaine.

  1. De manière historique, nous avons exploité les richesses de notre sous-sol (charbon, silex, craie, sables, grès, phosphates, calcaires…) ; notre lien avec les matériaux et l’énergie est étroit, et au-delà du savoir-faire qui a été entretenu, la renommée de certains de nos chercheurs dans le secteur des matériaux nouveaux est mondiale.
  2. Les matériaux au sens « ressources naturelles » n’étant pas inépuisables, le concept du déchets-ressources nous anime ainsi que les principes d’économie circulaire.
  3. En termes d’excellence, nos universités ainsi que des entreprises locales regorgent de compétences en matière numérique, notamment dans le secteur du gaming.
  4. La mobilité à travers des solutions innovantes visant l’amélioration des déplacements de personnes ; il est primordial également de relever le défi d’un report modal de la route vers le rail et la voie d’eau pour le transport de marchandises.
  5. En réponse à des indicateurs sanitaires inquiétants et face à la fragilité humaine mise en évidence par la crise Covid-19 que nous traversons, les écosystèmes santé et…
  6.  Agro-alimentaire sont également prioritaires.
  7. Enfin, tant pour notre émancipation en tant que citoyen que pour attirer des visiteurs, la culture et le tourisme nécessitent une attention particulière.

Le déploiement de ces écosystèmes intègrera de manière transversale la composante « formation » et veillera notamment à son rapprochement du monde de l’entreprise.

Les finalités de ces écosystèmes consistent à faire du Cœur du Hainaut un territoire :

  • responsable et inclusif ;
  • souple, agile et résilient ;
  • zéro carbone ;
  • générant de la plus-value locale ;
  • acteur d’une numérisation inclusive et durable.

Des pistes de projets prometteurs sont déjà en cours de consolidation dans ces différents écosystèmes: territoire zéro chômeurs, ceinture alimentaire, rénovation énergétique des bâtiments, filière hydrogène, matériauthèque, compostage, numérisation des données pour une mobilité intelligente, vélos partagés, trames verte et bleue, digitalisation d’œuvres d’art pour un accès à tous, e-sport-santé-éducation, plate-forme langues…

Découvrez la newsletter
du projet Cœur du Hainaut

L’agence de développement territorial IDEA coordonne le projet de territoire Cœur du Hainaut en partenariat avec l’ensemble des acteurs économiques, touristiques, clubs d’entreprises, universitaires, centres de recherche, etc. du territoire.