Entretien avec le Dr Yaël Nazé, Maître de recherche FNRS à l’ULiège.

Racines boraines

Yaël Nazé est originaire de Warquignies (commune de Colfontaine). Son père est issu de Flénu (Mons) et sa maman de Dour.

« J’ai gardé des liens assez étroits avec ma région pour revoir ma famille et mes amis. Même ma coiffeuse est à Dour ou mon opticien à Quiévrain ! » remarque Yaël.

Deux lieux sont particuliers à ses yeux et sources de balades bucoliques : tout d’abord, les alentours de la Maison Emilie Verhaeren (Roisin – Honnelles) qui mènent au « Caillou-qui-Bique » ou encore le bois de Colfontaine qui permet d’atteindre le terril de Sauwartan.

« Ce dernier endroit est souvent rempli de jacinthes au mois de mai. C’est magnifique ! Je me suis même retrouvée une fois en nez à nez avec une biche ! » se souvient-elle.

Une passion depuis toute petite : l’astronomie

« Je travaille sur des grosses étoiles bleues, qui font au moins 20 fois la masse du soleil et qui sont 1 million de fois plus brillantes » explique Yaël.

Diplômée en 1999, elle commence directement sa thèse à l’Université de Liège, qui est le centre wallon en la matière. Institut historique, il y a désormais une filière « astro-physique » pour les étudiants en Master à l’ULiège qui n’existait pas à l’époque de la formation de Yaël Nazé.

« Ce qui est incroyable, c’est que dans mon équipe (proche ou éloignée), je retrouve de nombreux borains de Cuesmes, Boussu, Saint-Ghislain… Mon patron de thèse était d'ailleurs de Warquignies (Jean-Marie Vreux). Le monde est petit ! »

Son expertise et son savoir-faire lui ont valu un prix en 2018, remis au sein de l’hôtel de ville de Mons : « le Prix de la pensée wallonne » décerné à une personnalité qui défend l’identité culturelle wallonne, promeut les arts, les sciences et les lettres de Wallonie.

Chercheuse, conférencière, artiste, écrivaine…

Il y en a des cordes à son arc. En plus de ses activités de recherche (qui l'emmènent partout dans le monde, en congrès, pour des missions d'expertise ou dans les observatoires), elle donne aussi régulièrement des conférences de vulgarisation, en Belgique ou à l'étranger (France, Luxembourg, Mexique, Iran, Algérie, Roumanie,...).

« L’année prochaine, en février 2021, je donnerai une conférence sur l’art et l’astronomie à Saint-Ghislain organisée par l’association des seniors. Ce sera une occasion de revenir dans ma région, ce qui n’est pas courant » souligne Yaël.

La chercheuse aime partager son savoir de manière très diverse : entre spectacle (partenariat avec Bruno Coppens, le tournaisien, dans un "astroshow" appelé Co(s)mique), livre (son nouveau bouquin paraîtra au printemps prochain sur de nombreuses anecdotes étranges liées à l’astronomie), cours multidisciplinaires donnés (l’histoire de l’astronomie, initiation à l’esprit critique…), Yaël Nazé aime vulgariser l’astronomie et la science pour le bonheur de tout un chacun !

Son site web : http://www.astro.ulg.ac.be/~naze/

Copyright photo 1 : H. Fayt.
Copyright photo 2 : L. Gilson.

Pour retrouver la newsletter du mois de juin dans son ensemble : cliquez ici.
Pour retrouver toutes les autres interviews : cliquez ici.
Pour retrouver toutes les autres newsletters parues : cliquez ici.

Agenda

Tout l'agenda

Actualités

Toutes les actus