Saule, un artiste du cru !

Comment avez-vous découvert le monde artistique ?

Baptiste Lalieu, alias Saule, est né à Mons et a habité quelques années dans le Borinage, à « La Bouverie » près de Frameries.

Très vite, sa famille déménage vers Mons où il passera toute sa jeunesse. Il intègrera l’internat du collège Saint-Vincent à Soignies pour ses deux dernières années de secondaire.Celles-ci seront une source de motivation pour l’artiste car il découvrira toute l’étendue du pan artistique grâce au réel engouement qu’il trouvera sur place, avec ses amis.

Sous la bonne grâce des éducateurs du collège, un groupe de musique se constituera où il se révèlera en tant que chanteur. Son groupe, « les shoemakers gerkins » (traduction : les cordonniers du cornichon ;-)) répètera 2 soirs par semaine et fera son premier concert à la « revue des internes ». En rhéto, il aura le premier rôle dans la pièce de théâtre qu’ils monteront, à savoir « Caligula » de Camus. Une révélation pour cet artiste en devenir puisqu’il fait l’objet de nombreux éloges après sa prestation.

« L’internat m’a ouvert beaucoup de portes, j’y ai passé de superbes années » se remémore Saule.

Après une année infructueuse à l’école de communication Ihecs à Bruxelles, il se dirigera vers le Conservatoire de théâtre de Bruxelles pour un cursus de 4 ans qu’il traversera avec brio.

Revenez-vous parfois sur le territoire du « Cœur du Hainaut » ?

Saule revient parfois dans la région. La préparation de son prochain album qui sortira en janvier 2020 se fera, entre autres, par le biais d’une résidence d’artiste qu’il fera au « Manège » de Mons.

Il a participé à plusieurs éditions du Dour Festival et du Ronquières Festival.

« Un événement que je n’ai jamais fait en tant que « Saule » et que j’aimerais bien réaliser, c’est le Doudou de Mons… Peut-être l’année prochaine ! » s’exclame l’artiste.

Avez-vous un souvenir d’enfance à nous partager ?

« Je n’oublierai jamais ma « première scène » au Théâtre Royal de Mons. Je devais avoir 7/8 ans quand je suis monté sur scène avec une centaine d’autres enfants pour chanter "L’hymne à la joie" » se souvient Saule. L’émotion fut tellement puissante que cette scène revêt un caractère particulier ; lorsqu’il se produira avec son groupe en tête d’affiche des années plus tard, il ne pourra s’empêcher de partager ses émotions fortes avec son public.


Saule partagera, en exclusivité, quelques titres de son nouvel album au Festival La Semo (Enghien) en juillet 2019, en vue de la sortie de son prochain album. À bon entendeur… ;-)

Photographie © Simon Vanrie

Agenda

Tout l'agenda

Actualités

Toutes les actus