Philippe Degeneffe, entre le Centre et Mons-Borinage… un homme passionné par son territoire !

Né à Écaussinnes, Philippe Degeneffe, actuel directeur du centre culturel MARS (Mons arts de la scène), n’a jamais quitté son « village » depuis 57 ans !

Son père y tenait une quincaillerie. « Un univers magique » se remémore Philippe, qui, enfant, avait plaisir à se balader au milieu de tous ces tiroirs remplis d’outils !

Des lieux emblématiques, il en a à la pelle ! Entre les carrières de pierre bleue, les deux châteaux (château fort et le château de la Follie)… les endroits de jeu sont multiples ! « Avant l’ère du numérique, nous jouions beaucoup avec un ballon de foot ou à bicyclette dehors » se rappelle-t-il.

Ces années de primaire il les passe à l’école du Sacré-Cœur d’Écaussinnes puis va en secondaires au collège Saint-Vincent.

Création d’une radio à Écaussinnes

Début des années 1980, il participe au projet novateur des « radios libres » puisque Écaussinnes obtient une fréquence de radio (la radio "peut-être") qui aura le mérite de faire découvrir à Philippe de nombreux genres musicaux ainsi que de multiples aspects du secteur culturel.

Étonnamment, Philippe Degeneffe est à la base… assistant social ! S’il a son diplôme en poche, il n’a quasiment jamais exercé. En effet, il est passionné par ce projet de radio qui trouve les fonds pour l’engager.

Entrée dans le monde artistique

Obligé de faire son service militaire, il opte pour la version plus longue (2 ans au lieu d'un seul) mais moins "laborieuse" de service civil. Il sera ainsi accueilli au centre culturel de La Louvière.

Abonné à leur proprammation, c’est un nouveau monde, celui de l'artistique, qu’il découvre avec avidité : il savoure les spectacles de danses, les concerts et tous les événements qui s’y passent : de Pierre Desproges à Anne Teresa De Keersmaeker en passant par Alain Bashung, il devient passionné de "culture" au sens large.

Engagé comme animateur à l’issue de ces deux années de travail « dans l’ombre », il prend peu à peu les rênes de l’organisation des spectacles vivants. Il restera 15 ans au centre culturel et en prendra la direction en 1996.

D’opportunité en opportunité…

Pour le passage à l’an 2000, c’est un nouveau défi qui lui est proposé : réaliser un spectacle gratuit et festif dans la ville de La Louvière, sur commande du Bourgmestre de l’époque, Michel Debauque (ancien président d’IDEA). C’est ainsi que nait « Décrocher la lune » qui se produira, pour la première fois, en mars 2000. Le succès est au rendez-vous !

Il rencontre Franco Dragone à cette occasion et se lance avec lui dans une nouvelle aventure ! Dès que l’entreprise  "Dragone" est née, il participe aux multiples et ambitieux projets de la société… qui l’emmènent à réaliser le show de Céline Dion à Las Végas !

C’est ensuite à la Fondation Mons 2015 qu’il va entrer en devenant chef de projet des événements et installations urbaines puis commissaire général adjoint. Parmi ses objectifs ? Réaliser une cérémonie d’ouverture en bonne et due forme ! De nouveaux, le résultat est magistral !

« Je ne vous dis pas le nombre de paires de chaussures que j’ai usées à force de repérer les lieux dans Mons susceptibles d’accueillir les événements de l’année 2015 ! » se souvient Philippe !

Il prend la relève de Yves Vasseur en tant que directeur du Manège... devenu Mars. Mais ça, c'est une autre histoire ;-)

En résumé, entre le Centre et Mons-Borinage, c’est donc un homme fier d’habiter et de travailler en Cœur du Hainaut que nous avons rencontré en ce début d’année !

 

Agenda

Tout l'agenda

Actualités

Toutes les actus