Nouveau moyen de transport à haut niveau de service

L’objectif de cette action-phare (priorité confirmée par le Schéma d’accessibilité et de Mobilité) est d’élaborer un schéma directeur donnant les orientations à prendre en termes de mobilité et d’aménagement du territoire sur une « portion » de territoire, en vue notamment d’améliorer structurellement l’efficacité des transports en commun et de repenser la mobilité sur le tronçon Quiévrain-Mons de l’axe Valenciennes - Chapelle-Lez-Herlaimont, dans une approche qui soit résolument durable, pérenne dans ses retombées et en harmonie avec l’ensemble des problématiques qui y sont liées (développement économique, énergie, etc.).

La mission vise donc notamment à définir un système de transport structurant et innovant sur le plan technologique à haut niveau de service prenant en compte tous les paramètres d’influence en vue de mettre en place une mobilité multimodale durable et d’offrir aux citoyens du Cœur du Hainaut une meilleure qualité de vie sur les tronçons identifiés. Outre l’optimisation des déplacements, l’évolution pressentie en termes d’aménagement du territoire est également considérée et, en particulier, l’évolution d’urbanisation de nouvelles « poches » dans le « rayon d’influence » à définir autour de l’axe étudié. Mettre en œuvre de nouveaux modes de déplacement et restructurer le territoire sont ici appréhendés comme des leviers permettant de générer des retombées positives transversales, à savoir un redéploiement économique, une amélioration de la qualité de l’environnement et l’apport d’une nouvelle dynamique au sein du tissu social. L’étude comprend dans son dernier volet la déclinaison du schéma directeur retenu en mesures concrètes d’aménagements opérationnels afin de matérialiser la faisabilité technique du projet.

Un appel à candidatures a été lancé en 2012 en vue de l’élaboration de ce schéma sur une première partie portant sur l’axe RN51 jugé prioritaire par l’ensemble des acteurs. A l’issue d’une sélection qualitative sur base des offres, le Comité d’Accompagnement (composé de représentants de l’IDEA, SRWT, TEC, SPW et SNCB) a retenu cinq bureaux et les a invités à remettre une offre consistant en l’établissement d’un diagnostic permettant d’aboutir à la définition des enjeux. Seuls quatre des bureaux ont remis offre.

En novembre 2013, le Conseil d’Administration (CA) de l’IDEA a approuvé le rapport d’analyse des offres établi et a retenu trois bureaux (Technum/Demeter/espaces Mobilités, Creat/Transamo/Umons et Stratec/Transurb Technirail) pour l’étape suivante qui consiste en la définition d’un schéma directeur donnant les orientations à prendre en termes de mobilité et d’aménagement du territoire sur la RN51 et son périmètre d’influence. Ce schéma devait être établi sur base de critères économiques, juridiques, techniques, écologiques et socio-économiques en incluant la qualité de vie.

En mars 2014, le CA de l’IDEA a retenu le schéma directeur proposé par le bureau Technum. L’étape suivante de cette étude consiste en la définition des mesures concrètes d’aménagements opérationnels sur base du schéma directeur proposé. Lors de cette phase, le dialogue sera de rigueur. En effet, le bureau sélectionné doit tenir compte, à la fois, des avis du Comité d’Accompagnement mais aussi de ceux du Conseil de Développement et des communes impactées.

En mai 2014, deux portefeuilles de projets ont été déposés à l'appel à projets FEDER 2014-2020. Le premier concerne le cadre de vie, le second les aménagements routiers. Un an plus tard, le Gouvernement wallon a approuvé deux projets dans le portefeuille concernant le cadre de vie et un projet du portefeuille "Aménagements routiers" pour un budget de presque 5 millions €.

En janvier 2016, le Plan Infrastructure 2016-2019 du Ministre PREVOT alloue 12.075.000 € pour les projets suivants :

     - Giratoire de l’échangeur autoroutier de Saint-Ghislain + Sécurisation accès à la route ;
     - Echangeur autoroutier de Quaregnon + Giratoire nord de l’échangeur autoroutier de Quaregnon ;
     - Aménagement de la N51 pour infrastructure de type BHNS entre Mons Pont-Canal et Mons gare SNCB ;
     - Prolongement de l’axiale boraine.

Plus d'informations :

Revue de presse janv-mars/14
Reportage vidéo de Télé MB

Agenda

Tout l'agenda

Actualités

Toutes les actus