Actualités

24 01 2019

Schéma de développement du territoire : le positionnement concerté du Cœur du Hainaut


Le Cœur du Hainaut veut revendiquer une juste place dans le territoire wallon.

Ce 23 janvier 2019, réunis en conférence, les Bourgmestres du Cœur du Hainaut ont décidé collectivement de soulever et de porter un positionnement fort pour leur territoire.

En effet, le Schéma de Développement du Territoire, pour lequel un avis a été remis par l’Intercommunale IDEA début décembre à chaque commune, est en cours de validation.

Un constat général ressort : le territoire du Cœur du Hainaut, ses atouts et ses potentialités sont mal représentés au sein de cette vision stratégique et volontariste du développement de la Wallonie à l’horizon 2050.

Doté d’une population de plus de 530.000 habitants, le Cœur du Hainaut est un territoire en reconversion qui doit capitaliser sur ses atouts et ceux-ci sont nombreux (géographique, multimodalité, patrimoine immatériel et reconnaissance UNESCO, dynamisme entrepreneurial, territoire de talents par la présence de deux universités et centres de recherche, ressources telles que les eaux d’exhaure, le démergement, le gaz et l’eau des mines, etc.).

Il a été décidé, unanimement par les Bourgmestres présents ce matin, à une volonté de :

1. Positionner les Villes de Mons et de La Louvière en tant que porte d’entrée de la Wallonie dans l’Europe du Nord-Ouest, reconnaitre ainsi ses plateformes multimodales et son excellente desserte (route, fer et eau) et favoriser  le renforcement des infrastructures existantes, notamment dans le cadre du développement de la liaison Seine-Escaut ;

2. Donner à la Ville de Mons un statut intermédiaire entre les pôles majeurs que sont Liège et Charleroi et les pôles régionaux, valoriser la Ville de La Louvière comme pôle régional et valoriser les Villes de Saint-Ghislain et Binche en pôles ;

3. Inclure les Villes de Soignies et de Braine-le-Comte dans la zone de développement métropolitain de Bruxelles et maintenir la Ville de Mons dans cette même aire tout en intégrant l’aire de développement mutualisée frontalière ;

4. Inscrire le pôle de Manage-Seneffe reprenant Manage-Seneffe, Tyberchamps et Manage Nord et de Strépy (Strepy Nord et Strepy-Bracquegnies) et Soignies/Braine-le-Comte dans les parcs d’activité économique régionaux ainsi que positionner Feluy de manière stratégique par rapport à sa desserte exceptionnelle en pipelines ;

5. Considérer l’ensemble du territoire Cœur du Hainaut comme un territoire fort d’une attractivité touristique remarquable par la présence des voies d’eau, d’un patrimoine UNESCO, d’un réseau points-nœuds actuellement en finalisation, etc. L’identité touristique du territoire du Cœur du Hainaut doit être soulignée.

Jacques Gobert, Président de la Conférence des Bourgmestres du Cœur du Hainaut, se réjouit du soutien de l’ensemble de ses confrères du territoire pour porter une vision commune auprès du Gouvernement wallon.

Agenda

Tout l'agenda

Actualités

Toutes les actus